la publication: quels moyens?

L’auto-édition, avec le recul.

Bonjour à tous !

Je souhaitais revenir sur mon expérience d’auto-édition, maintenant que mon roman est sorti en version numérique et papier.

Aujourd’hui, je peux dire que l’auto-édition est un véritable choix. Même s’il subsiste quelques clichés sur ce type de livres, je vois de plus en plus de bloggueuses et de lecteurs remplir leur PAL d’oeuvres auto-éditées. Autant dire que je suis plutôt confiante quant à l’avenir de ce mode de publication.

Quelques semaines après voici mon bilan :

Les avantages de l’auto-édition :

– La rémunération de l’auteur est bien meilleure.

*La plupart des petites maisons d’édition proposent des tirages plutôt faibles. Or, quand on sait qu’un auteur débutant ne perçoit environ que 6% du prix de vente de son livre ( soient environ 50 centimes par roman ), on se dit que c’est dommage de signer un contrat d’exclusivité pour… 150, 200€ ?! Alors qu’on peut gagner la même chose sans contrainte aucune avec Amazon.

*On est payé tous les 60 jours avec Amazon contre tous les 8 à 10 mois avec une maison d’édition. Ce qui est appréciable car ça permet d’avoir un peu d’argent pour investir dans de la promo par exemple.

Le rapport qualité/prix :

J’ai fait faire plusieurs devis chez divers imprimeurs, en tablant sur des volumes plutôt honnêtes ( 500 à 1000 exemplaires ). Les imprimeurs m’ont sorti un prix de revient avoisinant les 6€ par livre, et à ce prix là, ils ne s’occupaient pas de la maquette. ( Et je devais additionner les frais d’envoi et de stockage… )

Amazon a fait un travail de qualité ( le livre papier est vraiment magnifique ) pour à peine 4€60 pour 320 pages. Je me suis occupée de la maquette, mais le logiciel était gratuit, et surtout, ils proposent d’imprimer à la demande du consommateur et de faire les frais d’envoi à un centime. Cela me permet de ne pas avancer d’argent, ce qui est plutôt confortable. Et puis, cet argent on en aura bien besoin pour la promo du roman !

L’auto-édition laisse place à votre créativité !

*Parce que si vous en êtes là aujourd’hui, c’est grâce à votre imagination ! Pourquoi ne pas continuer en imaginant une promotion de livre qui vous ressemble ?! Tout est permis, possible et abordable même avec un budget restreint !

*Vous n’êtes ni maquettiste, ni community manager mais vous allez faire de votre mieux pour que l’atmosphère de votre roman se répercute au maximum dans votre communication : le résultat sera unique et concordera à la perfection avec votre oeuvre.

L’inconvénient de l’auto-édition :

*Le temps, le temps, le temps…

Mais en même temps, c’est une passion. Donc effectivement, ne comptez pas vos heures. Vous veillerez tard le soir après de longues journées de boulot, vous serez exténués de devoir faire de la mise en page Word, de rebooter votre boxe internet et de regarder des tutos parce que vous n’y comprenez plus rien à minuit et quart… Vous devrez vous investir sur les réseaux sociaux ( chose qui m’était FRANCHEMENT inconnue jusqu’alors ), auprès de votre entourage…

Cela dit, c’est une période de rush qui va aboutir sur la création de VOTRE propre roman. Et le jour où vous le recevrez physiquement, je veux dire en version papier, ce sera vite oublié.

Et puis, ce n’est qu’un premier, j’ai accumulé pas mal d’astuces pour gagner du temps pour mon prochain livre… 😉

Publicités

2 réflexions au sujet de “L’auto-édition, avec le recul.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s